La charte joviale

1- J’autorise quiconque à copier ce que je fais, c’est assez flatteur je trouve. Si vous mettez un lien vers mon blog, tant mieux pour moi. Si non, tant pis. Après tout, moi non plus je ne cite pas Judith Skinner chaque fois que je fais un dégradé…

2- Je pioche avec gourmandise et délectation dans tous les tutoriaux que je trouve sur la toile. Si vous les mettez en ligne, c’est bien pour que je les utilise non ? De temps en temps, j’oublie de vous remercier… je m’en excuse d’avance, pas de quoi en faire une charte, heu, un fromage ;-)

3- Je suis une amatrice de la polymère, je continue à apprendre tous les jours, en regardant – aussi – ce que font les autres. J’utilise donc le mot « création » avec parcimonie. J’ai un style bien à moi, cela ne fait pas de moi une artiste ;-)

4- J’accepte la critique objective parce qu’elle est constructive (là, j’ai tout dit). Du coup, je me permet de donner mon avis sur votre travail, même si je ne le trouve pas « magnifique, trop beau, exceptionnel et sublime » ! Je n’adhère à aucun groupe, je ne me sens donc pas obligée de ménager la chèvre et le chou.

5- Je passe sur vos blogs sans laisser obligatoirement de commentaires… On peut quand même regarder sans acheter non ?

6- Je suis une adulte et n’aime pas bien que des inconnus me donnent des conseils sur ma façon d’être, ou de ne pas être… genre : sois polie, sois respectueuse. Soit mes parents ont réussi leur éducation et je le suis déjà, soit ils ont loupé ce point là (ou j’ai été réfractaire) et dans ce cas là, je ne mérite pas votre considération… Mais pas de leçons, please !

7- Je ne me prends pas au sérieux. J’ai un autre métier à côté et puis ce que je fais dans mon salon avec cette sacrée polymère ce n’est qu’un loisirs après tout, pas de quoi avoir les chevilles qui enflent ! Y’a des choses plus importantes dans la vie ;-)

8- Je suis relativement capable, avec l’expérience, de reconnaître les polyméristes qui vivent de ce matériaux. Ils sont rares. « Ils » sont plus féminins que masculins d’ailleurs, alors, pour une fois, le « féminin » prendra le dessus, grammaticalement parlant : ELLES sont rares !!! Là, je fais plus gaffe, le monde artisanal est dur, le petit commerce fragile…

9- Je vous invite à compléter cette liste non exhaustive, à corriger ses fautes d’orthographe, et à la faire circuler si elle vous sied.

10- Et surtout, surtout, je vous aime et vous respecte toutes (et tous) !!!

Tous les commentaires relatifs à la charte sont ici : la-charte-joviale

8 réflexions au sujet de « La charte joviale »

  1. Ta charte a plu à un membre du forum bijoux sucrés qui nous a mis un lien pour que l’on puisse venir la lire. Elle est rafraichissante ! Merci !

  2. J’approuve totalement cette charte (découverte chez piloo). Que ce soit en matière de polymère comme dans d’autres domaines.
    Dans un monde en pleine « crise », laissons à chacun(e) le droit de rêver, de créer et de dire « c’est moi qui l’ai fait »…et quelle fierté pour celui (celle) qui l’a « inventé » de se dire « mais c’est moi qui l’ai inspiré »

  3. oh que ça fait du bien de lire ce message !!!! car en fait je ne pense pas qu’on ai inventé grand chose il n’y a qu’à regarder quelques années en arrière, sur un ancien forum de polymère j’ai trouvé des trucs et astuces publiées en 2005 que je retrouve sur les forums plus récents donc …. et j’ai déjà eu des soucis pour ne pas avoir mentionné le nom d’une personne qui soit disant avait inventé l’écharpe que j’avais tricotée !! bref merci pour ce message qui me réconcilie avec la blogosphère.

    Piloo

  4. J’adore et j’adhère au contenu de ce message si vrai et qui reflète ce que je pense également. Bravo et merci de nous remettre un peu les pieds sur terre et sortir la tête des nuages de temps en temps. l’objectif premier étant quand même de s’amuser et de se détendre en la triturant cette fameuse « bonne vieille » pâte. Bonne continuation !

  5. Très beau message de générosité… c’est agréable de pouvoir lire des mots justes et bien employés, et surtout de pouvoir continuer nos « tripatouillages » sans avoir à se justifier. La diversité de nos créas dépends de nos différences, alors plutôt que de se tirer dans les « pates », « patouillons » tous(tes) ensemble…

  6. On a toute un style différent, un coup de « pate » et un feeling différent, chaque modèle restera unique ! Alors d’accord avec toi, inspirons nous des autres et laissons les autres s’inspirer chez nous ! Amicalement

  7. Mon dieu que cela fait du bien de lire ta charte. Je viens de la découvrir grâce au site de Karipuce. Enfin, quelqu’un qui ne prend pas la grosse tête et qui est heureuse de partager sa créativité et fière que ses idées puissent être empruntées.
    J’ai moi-même un blog depuis un peu plus d’un an et j’ai ces dernières semaines hésité à le mettre en pause de manière définitive. Pourquoi ? La peur qu’un jour mon pseudo soit assimilé à celui d’une méchante copieuse. Eh oui, j’ai appris le scrap dans mon coin toute seule en glanant des infos et des idées sur le net et il m’arrive de les reprendre sur mes pages. Je m’efforce alors de mentionner l’auteur mais il arrive que ma mémoire me fasse défaut.
    Je suis donc 100 % d’accord avec toi. Longue vie à ton blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *